AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Eeeeet action ! (+) Miura Takeo

 :: At school :: Aile Ouest :: Salles de théâtre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bo Haruki
Last alterations : let's go !
avatar
Age : 19
Messages : 34
Date d'inscription : 14/10/2017
Dim 12 Nov - 22:30

Dans le cadre d’un devoir, Haruki devait se rendre dans la salle de théâtre pour retrouver un petit groupe d’étudiants. Il devait prendre leurs mesures afin de leur confectionner les tenues dont ils se serviraient pour la pièce pour laquelle ils répétaient. C’était la première fois qu’un devoir aussi long et fastidieux lui tombait dessus, mais il était très motivé et ne comptait pas baisser les bras si facilement. Ce fut donc avec sa mallette de couture que le jeune homme s’aventurait dans l’aile ouest pour rejoindre la salle de théâtre. Une fois la porte poussée, il se rendit compte que ce n’était peut-être pas la première fois qu’il entrait là, mais certainement pas la dixième non plus. Un sourire s’étendit alors sur ses lèvres tandis que quelqu’un sur scène lui faisait signe de s’approcher. Ils étaient trois, deux filles et un garçon et celui-ci apprit à l’étudiant en stylisme qu’il manquait un membre à leur groupe qui ne devrait pas tarder. Le blondinet acquiesça d’un bref mouvement du visage avant de déballer ses affaires et de débuter les mensurations sur une première jeune femme.
Depuis qu’il était adolescent, Haruki adorait la couture. C’était devenu une passion pour lui, lui permettant de s’évader et de penser à autre chose. Et puis, c’était si agréable d’être capable de coudre ses propres vêtements ! Lui qui appréciait tout particulièrement s’habiller de couleurs vives et gaies, cela lui permettait de laisser libre cours à son imagination débordante. Ne voulant pas perdre de temps, ni pour lui, ni pour les acteurs, Haruki ne les dérangea qu’une petite heure avant de les remercier puis de patienter dans le premier rang devant la scène. Apparemment, l’autre étudiant finirait par arriver… Haruki prit donc son téléphone portable afin de répondre à un message ou deux, écouta plusieurs minutes les répétitions jusqu’à ce qu’une des demoiselles lui annonce que leur ami ne viendrait pas.

« Il aurait pu prévenir avant, j’attends depuis un moment, soupira-t-il.
- Tu n’as qu’à l’attendre devant sa salle à la fin de ses cours, il termine à 16h par du Japonais.
- Comment il s’appelle ?
- C’est Miura Takeo. »

Le blondinet remercia la jeune femme avant de quitter le théâtre, un fin sourire tracé sur ses lèvres. Miura Takeo… cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas recroisés depuis l’autre jour. Cette fin de soirée qui avait terminé dans un lit, des souvenirs loin loin loin derrière. Peut-être qu’en revoyant le visage de l’étudiant en stylisme les événements lui reviendraient finalement en mémoire ?

A 16h tapantes, avec la ferme attention de réussir son devoir en temps et en heure, Haruki patientait devant la porte de la salle de laquelle devait normalement sortir son interlocuteur. La sonnerie retentit tandis que les élèves se précipitaient dans les couloirs, ayant terminés les cours ou bien se dépêchant de se rendre au cours suivant. Les têtes se succédèrent jusqu’à ce que Haruki aperçoive un visage bien connu, des cheveux argentés en bataille au-dessus de son crâne. Comme la première fois qu’il l’avait vu, son cœur rata un battement avant que son esprit ne reprenne le contrôle et force ses jambes à avancer dans la direction de l’étudiant.

« Salut, lâcha le plus jeune en se mettant en travers de son chemin. Je t’ai attendu toute la matinée pour prendre tes mensurations pour fabriquer vos tenues », ajouta-t-il en croisant ses bras sur sa poitrine, exagérant à peine sur son réel temps d’attente dans le théâtre quelques heures plus tôt.

Il espérait que Takeo avait une bonne raison de ne pas être venu et de l’avoir légèrement mis en retard dans son travail. Oui, Haruki aurait pu débuter les trois autres costumes, mais il était important pour lui d’avoir une vue d’ensemble. Ainsi donc il manquait le quatrième membre de la troupe.

« Tu pourrais au moins t’excuser… »

Haruki voulut ajouter un « puisque tu sais si bien le faire, tu te souviens, comme l’autre soir ? » mais il se retint, préférant demeurer sur une défensive pas trop méchante - qui ne ferait pas partir le jeune homme en face de lui en courant. Après tout, il avait besoin de lui pour son devoir, il marchait un peu sur des œufs.

v⌒v⌒v⌒v⌒


ω What made you think it was alright, taking the world on out of spite. You're just a time bomb ticking.
Revenir en haut Aller en bas
Miura Takeo
Camera, and action !
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 14/10/2017
Dim 19 Nov - 12:33

Eeeeet action !
Il avait la tête ailleurs. Récemment, il avait été chez l’ophtalmologue pour un examen annuel et les résultats n'avaient pas été bons. Il revoyait encore la tête de son ophtalmo venant le rejoindre après avoir été chercher les résultats et son léger soupir. Pourtant, il aurait dû s'en douter que cela ne finirait pas aussi bien.

« Mr. Miura, j'ai bien peur que vous finissiez par devenir totalement aveugle. »

Il était retourné à la Korean Art Institute et les cours avaient commencé. Il s'était plongé dedans comme à son habitude après une mauvaise nouvelle car, de toute façon, les examens arrivaient à grands-pas. Il était en dernière année et l'approche de la fin de l'année approchait à grand-pas. Il se devait de réussir cette année bien qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il allait devenir une fois son diplôme en poche. Il avait été accepté à cette école par chance et s'était inscrit dans le cursus théâtre sans se demander ce qu'il pourrait devenir une fois l'école terminée.
Il fallait dire qu'il ne possédait plus d'aussi grandes ambitions depuis qu'il avait cessé la musique. La musique avait été toute sa vie pendant des années mais, après cet incident, cela était devenu un traumatisme chez lui. Il n'était plus capable d'écouter de la musique et finissait dans un état improbable s'il se retrouvait face à un groupe en train de se produire sur scène. Il revoyait dans ces moments-là avec clarté combien on lui avait incombé la faute de l'accident de sa soeur.
Pour cela, il avait vu un psychologue et il en voyait toujours un. Il parlait autant qu'il s'en sentait capable. D'ailleurs, il avait parlé du fait qu'il avait perdu sa virginité avec un total inconnu sans même sans souvenir. Est-ce que l'alcool pouvait-il réellement pousser les gens à oublier des moments aussi importants de leur vie ? En tout cas, il ne s'était toujours pas rappelé de ce qui s'était passé avec cet étudiant et encore moins de son nom.

Donc, quand il le vit l'attendant à la sortie de son cours deux jours plus tard, il ne sut toujours pas mettre un nom sur son visage angélique. Surpris, il le regarda s'approcher de lui et tomba de bas quand il l'entendit parler du fait qu'ils auraient dû voir le matin pour qu'il prennen ses mensurations comme il l'avait fait sur les autres membres de son groupe pour la pièce qu'il allait jouer à l'avenir avec eux. Il s'inclina brusquement devant lui et se redressa en se grattant l'arrière du crâne. Il avait complètement oublié.

« Je suis désolé, dit-il, J'étais au travail ce matin et, à vrai dire, ça a fini de me sortir complètement de la tête quand j'ai fini par me dire que je n'avais plus qu'une heure pour finir le travail de deux heures. »

En tout cas, il comprenait désormais pourquoi il s'était fait enguirlander par l'un des membres de sa troupe ce matin en plein cours par message. Il s'excusa une nouvelle fois et réajusta ses lunettes sur son nez.

« Je suis libre maintenant alors je te suis parce que je suppose que tu ne m'attendais pas pour rien... Euh..., hésita-t-il avant de finalement avouer, Je ne me souviens toujours pas de ton nom. »

Il lui fit un sourire gêné et enfouit ses mains dans ses poches. Il regarda ailleurs et salua deux amies qui venaient de sortir en dernières du cours qu'il venait d'avoir ensemble. Il était étonné que ce soit un un étudiant qui s'occupe de leurs costumes mais, en même temps, cela voulait dire que son interlocuteur était en stylisme et qu'on était sûrement en train de le tester pour voir si ce qu'il faisait était bien ou pas. Il avait hâte de voir son travail.
Fiche (c) Espe


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Un RP où y'a de l'action! >
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Preval en Action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Choice :: At school :: Aile Ouest :: Salles de théâtre-
Sauter vers: