AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Eh, what else ?! feat Bo Haruki (terminé)

 :: Let's talk :: Archives :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Miura Takeo
Camera, and action !
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 14/10/2017
Ven 20 Oct - 22:48

Eh,
what else ?!
Les faits étaient là. Il venait de perdre sa virginité avec une totale inconnue. En plus, dans la chambre du dortoir de l'école ! Cette personne devait faire partie de l'institution pour qu'il ait pu la ramener sans aucune encombre. Il poussa un léger soupir et passa une main dans ses cheveux. C'était bien sa veine. Il n'y avait qu'à lui qu'arrivait ce genre de choses.
Il s'apprêta à se lever quand on bougea à côté de lui. N'était-il pourtant pas resté silencieux jusqu'à maintenant ? Il était environ sept heures du matin, soit assez tôt car un mauvais rêve l'avait brusquement tiré de son sommeil. Il ne dormait jamais bien, particulièrement durant les jours de pluie où son oeil aveugle le lançait à plusieurs reprises. Son psychologue lui avait maintes fois répété que c'était dû au fait qu'il n'avait pas dû avaler la pilule. Laquelle ?
Son regard dévia vers la forme occupant la moitié de son futon et finit de le déstabiliser complètement. Aux dernières nouvelles, il avait toujours été hétérosexuel, n'était sorti qu'avec des filles. Il n'avait rien contre les personnes homosexuelles mais il n'était pas attiré par le même sexe. Il n'en avait eu que pour les filles bien que la donne est graduellement changé depuis la perte de son oeil. Mais alors...

... Pourquoi est-ce qu'il avait couché avec un homme ?

Il agrippa le drap et ne sut ce qui le retint de pousser un cri. Il avait dû sacrément boire la veille pour finir par perdre sa verginité avec un homme. Il ne se souvenait de rien et eut un bon haut-les-coeurs. Pas que cela le dégoûtait, juste qu'il aurait aimé se souvenir de sa première fois, notamment si cela avait été avec un homme. Peut-être que l'alcool avait faussé ses sens et l'avait-il pris pour une femme ? Peut-être.
Choqué, il ne pipa mot, ni ne bougea quand le jeune homme cligna des yeux et se redressa en baillant. Il mordilla sa lèvre inférieure et s'empressa d'attraper ses lunettes posées sur la table de nuit pour les enfiler. Oui, cet incident n'avait pas eu que des séquelles sur son oeil droit et on suivait de près son oeil gauche même s'il avait toujours eu besoin de lunettes pour les choses minimes. Là, il les mit car sa tête le lançait et qu'il sentait poindre une affreuse migraine.

« Que... Comment est-ce qu'on en est arrivé là ?! »

Son interlocuteur le regarda et eut un sourire mièvreux. Il attrapa son oreiller et le lui balança à la figure. Il ne l'aimait pas. Pas du tout ! Il sortit du lit et enfila son boxer avant d'attraper une cigarette. Il était strictement interdit de fumer dans les chambres mais il en avait besoin. Tout de suite. Il chercha son briquet mais ne le trouva pas. Ah. Pas dans le bon angle. Il s'alluma sa cigarette et jura.

Il s'était pourtant promis de ne pas aller plus loin qu'un simple baiser avec quelqu'un pour éviter les embrouilles.
Fiche (c) Espe


Revenir en haut Aller en bas
Bo Haruki
Last alterations : let's go !
avatar
Age : 20
Messages : 38
Date d'inscription : 14/10/2017
Sam 21 Oct - 11:47

Eh, what else?


Il s'étira en baillant, portant instinctivement une main à ses cheveux blonds qui lui étaient tombés sur le visage pendant la nuit. Il se sentit un peu barbouillé, Haruki, en songeant aux événements de la veille. Il s'en souvenait, par bribes, mais il se rappelait de la plupart des choses : une soirée alcoolisée au cours de laquelle il avait fait la rencontre d'un garçon qui lui avait très vite tapé dans l'oeil. Il s'en était approché, son plus beau sourire affiché sur le visage sans d'autres buts que celui de faire sa connaissance dans un premier temps, lâchant un "je ne t'avais jamais vu ici" typique mais qui permettait d'entamer une discussion à coup sûr. Puis, au fur et à mesure que la soirée passait, ils avaient bu. Un peu. Puis beaucoup, participants à des défis en s'amusant plus que de raison. Plus tard dans la nuit, Haruki avait trouvé une ouverture et avait tenté sa chance en l'embrassant. Il ne s'était pas fait repousser et son camarade avait même été plus loin... Alors, de fil en aiguille, ils s'étaient éclipsés pour terminer la soirée dans la chambre du plus jeune.
Cela faisait un petit moment que Haruki n'avait pas eu l'occasion de prendre autant de plaisir, surtout avec un partenaire qui lui plaisait réellement. Bon, il savait que les relations sexuelles dans les dortoirs n'étaient pas autorisées, mais il n'était clairement pas le premier à enfreindre cette règle. Il finit par abandonner un petit soupir en se redressant, la couverture couvrant à moitié son corps dénudé. Il vit son partenaire farfouiller quelque chose qui se révéla être ses lunettes pour le fixer quelques secondes avant de lui poser la question qui fit sourire l'étudiant en stylisme. Comment est-ce qu'ils en étaient arrivés là ? Haruki ne répondit pas et se reçut un oreiller dans la figure, ce qui ne manqua pas de le faire rire tandis que l'autre fila s'allumer une cigarette. Toujours amusé, Haruki entoura rapidement le drap sur sa taille pour rejoindre l'étudiant plus âgé et lui dérober sa barre de nicotine.

« Il est interdit de fumer dans la chambre. Et puis je n'aime pas l'odeur de la cigarette... surtout par-dessus celle du sexe. »

En voyant la surprise sur le visage de... - Takeo, c'était bien ça, n'est-ce pas ? - Takeo, le petit blondinet lâcha un nouveau rire. Sa franchise appliquée sur son air enfantin pouvait souvent surprendre ceux qui étaient en face de lui. Il finit par hausser les épaules en tirant une rapide latte sur la cigarette, toussa, puis rendit l'objet tant convoité par son vis-à-vis.

« Mais pour toi, je peux faire une exception... Takeo, sourit-il avant de retourner s'asseoir en tailleur dans son lit, son regard ne quittant pas ce charmant jeune homme. Tu ne te souviens vraiment de rien ? » finit-il par lui demander, un brin de déception décelable dans sa voix si la réponse s'avérait positive.

Il ramena ses jambes contre son torse pour déposer sa tête sur ses genoux, ne lâchant néanmoins pas ses pupilles de la silhouette de cet homme qui, manifestement, continuait de lui plaire encore en ce matin. Haruki n'avait eu qu'une longue relation, pendant deux ans avant d'arriver à la KAI, s'amusant ensuite de temps en temps ici avec quelques personnes, mais jamais rien de bien sérieux. Qu'en serait-il cette fois-ci ?

v⌒v⌒v⌒v⌒


ω What made you think it was alright, taking the world on out of spite. You're just a time bomb ticking.
Revenir en haut Aller en bas
Miura Takeo
Camera, and action !
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 14/10/2017
Mer 25 Oct - 11:39

Eh,
what else ?!
Un ami l'avait contacté à la fin des cours et lui avait proposé d'aller boire un verre. Majeur depuis un an, il prenait plaisir à pouvoir aller bon où lui semblait. Il jouissait désormais d'une liberté sans limites et il ne se priverait pas d'en profiter. Ses parents l'avaient envoyé avec plaisir dans cette institution si tant soit peu serait-il capable de se débrouiller seul. Il leur avait ri à la figure en entendant de telles inepties car cela faisait déjà quelques années qu'il se débrouillait seul et avec un oeil en moins.
Malheureusement, il n'avait pas obtenu de bourse dû à ses résultats miséricordieux du lycée mais cela ne l'arrêta pas. Il y avait tant de petits jobs inespérés pour les étudiants en Corée du Sud et tant d'opportunités à découvrir untel ou untel travail. Cela ne fit qu'élargir son domaine de compétence et le rendre un peu plus mature. Puis arriva sa majorité où il sut que le cordon était désormais coupé. Mais, n'était-ce pas mieux comme ça ?
En tout cas, il n'avait pas refusé d'aller boire ce verre mais, ensuite, la soirée s'était enchaînée. De fil en aiguille, ils avaient rejoint d'autres ami(e)s pour manger et comme souvent un ou deux verres ne suffisait pas, ils étaient partis boire ailleurs. Il tenait assez bien l'alcool mais il fallait croire qu'il y avait dû y avoir un verre de trop la veille pour qu'il se soit retrouvé dans les bras d'un homme.

C'était bien sa veine.

Le jeune homme dont il ne connaissait même pas le nom - ou qu'il avait dû oublié - vint près de lui et lui vola sa cigarette en décrétant qu'il était interdit de fumer dans les chambres. Qu'en avait-il à faire ? Il avait toujours été le premier à enfreindre les lois depuis longtemps et ce n'était pas demain la veille que cela changerait. Sa cigarette de retour entre ses mains, il partit s'installer près de la fenêtre pour regarder le ciel.
Il se l'était promis. Il ne devait en aucun cas aller plus loin qu'un baiser, pas après la catastrophe qu'il y avait pu avoir lors du lycée. Il ne méritait pas qu'on puisse lui porter de l'attention au-delà du stade de l'amitié, pas alors que son monde s'était retrouvé subitement à être restreint. Il écrasa sa cigarette entamée à moitié dans sa main comme il ne voyait ici pas l'ombre d'un cendrier puis la jeta dans la poubelle non loin de lui.

« Non. »

Il reporta son attention sur le jeune homme non loin de lui qui semblait attendre désespéramment une réponse. Il n'était pas mal mais désormais qu'il était sobre et qu'il le savait être un homme, il ne lui faisait plus aucun effet.

« Non, je ne me souviens plus de rien, dit-il, Et ça craint !, s'emporta-t-il presque, Il n'y a qu'à moi que ça arrive ou quoi... »

Il se redressa et décida qu'il en avait eu assez. Il se dirigea vers l'endroit où se trouvait ses affaires, attrapa son jean puis tomba nez à nez avec un préservatif. Il était clair qu'ils n'avaient pas fait semblant et, tandis qu'il enfilait son bas, il en vint à se demander qui des deux s'était retrouvé être en dessous. Pas que cela lui posait problème... Quoique, si, peut-être un peu. Il avait sa petite fierté lui aussi alors il regarda son interlocuteur... Puis finit par penser que ce ne devait pas être lui vu son côté mignon.

« Tu parles d'une première fois, grommela-t-il, Je savais que je n'aurais pas dû boire autant. »

Il s'en fichait que l'autre ait pu l'entendre bien qu'il n'avait pas aimé qu'on sache jusqu'à aujourd'hui qu'il était vierge. Mais, qu'est-ce que cela importait désormais ? Il n'était plus vierge et grâce à un total inconnu. Il allait en tirer sa révérence !
Fiche (c) Espe


Revenir en haut Aller en bas
Bo Haruki
Last alterations : let's go !
avatar
Age : 20
Messages : 38
Date d'inscription : 14/10/2017
Mer 25 Oct - 23:15

Bizarrement, Haruki était beaucoup plus touché par les paroles de son interlocuteur que ce qu'il aurait cru. Bon, d'ordinaire il n'avait pas vraiment l'occasion de discuter avec les personnes avec lesquelles il couchait puisque ce n'était que très rare les fois où cela se passait dans sa chambre. Alors, au petit matin, Haruki trouvait toujours un moment pour s'échapper et laisser son partenaire seul dans son lit ; il s'envolait comme un petit voleur capricieux qui avait dérobé ce qu'il souhaitait avant de s'évanouir dans la nature. Là, Takeo et lui avaient pris du bon temps dans ses draps, dans son univers, et quand on apprenait un petit peu à le connaître, on découvrait que l'étudiant en stylisme était du genre sentimental.
Ses yeux noisettes continuaient donc de fixer ce garçon qui terminait sa cigarette, déclarant avec fermeté que non, il ne se souvenait de rien. Il jeta le mégot de sa cigarette avant de trouver son pantalon pour le remettre, un regard de dégoût pour le préservatif usagé dont ils s'étaient servis. Haruki fit la moue, se redressa dans son futon pour s'asseoir sur ses genoux.

« Pourquoi est-ce que tu dis ça ? Hier soir, ça ne semblait pas te poser de problème à ce que je sache ! »

Il fit une nouvelle moue boudeuse, appréciant se souvenir des événements qui s'étaient déroulés la veille. Les deux jeunes hommes avaient pris du bon temps et Haruki n'avait pas été le seul, pour sûr ! Il se rappelait encore du manque de souffle de son partenaire, de ses yeux clos et de son corps humide, mais satisfait du désir obtenu. Est-ce qu'il n'était qu'un menteur et qu'il ne voulait pas avouer au petit blond qu'il s'était bien amusé, ou était-ce autre chose ? Finalement, leurs pupilles se croisèrent, mais si peu de temps que Haruki préféra retrouver son air taquin de l'instant précédent.
Habilement, il se glissa hors du lit pour venir déposer ses mains sur le torse encore dénudé de son camarade, un sourire adorable affiché sur ses lèvres. Il avait entendu ses paroles, mais il avait envie de s'amuser encore avec lui, jusqu'au bout histoire de voir qu'elle était la vérité derrière tout cela.

« Tu aimerais que je te rappelle... nos bons moments ? ajouta-t-il en susurrant ces propos à son oreille, Ta-ke-o. »

Il attendait de se faire repousser, pour sûr, mais en voyant que cela n'était pas immédiat, le plus jeune décida de poursuivre son jeu.

« C'est toi qui a commencé à m'embrasser, juste là, fit-il en désignant son propre cou. Tu as dit qu'il avait un goût délicat, puis tu as continué et glissé tes mains, ici, ajouta-t-il en prenant les mains de Takeo pour les descendre sur sa taille où le drap recouvrait à peine ses reins. Je t'ai senti frissonné, parce que tu n'étais pas sûr de toi... »

Il se mordit la lèvre inférieure avant de se détacher du corps de son partenaire, aimant le voir aussi étonné, ou perdu ? Haruki finit par fouiller dans son armoire pour enfiler des vêtements plus dignes qu'une simple étole à sa taille. Il n'était pas assez idiot pour imaginer que son partenaire demeurerait à ses côtés pour le reste de la journée, mais Takeo lui avait tapé dans l'oeil dès l'instant où il l'avait aperçu et s'il l'avait suivi jusqu'ici, c'était pour une bonne raison - du moins c'était ce que souhaitait penser le blondinet.

v⌒v⌒v⌒v⌒


ω What made you think it was alright, taking the world on out of spite. You're just a time bomb ticking.
Revenir en haut Aller en bas
Miura Takeo
Camera, and action !
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 14/10/2017
Dim 29 Oct - 23:25

Eh,
what else ?!
Ça y était. La migraine avait pointé le bout de son nez. Elle cognait si fort qu'il porta une main à son front en poussant un léger soupir. Sauf qu'il savait que le pire était à arriver. Il ne devait pas rester ici, il devait s'en aller avant que cela ne tourne à la catastrophe. Pourtant, il était frustré de ne pas réussir à se souvenir de ce qui s'était passé la veille. Il aimerait bien connaître la raison qui l'avait poussé à coucher avec ce jeune homme.

Qu'avait-il de si unique comparé aux autres ?

Son pantalon enfilé, il ne fut pas surpris d'entendre son interlocuteur lui dire que la veille cela ne l'avait pas dérangé de coucher avec lui. Il se mit à rire légèrement et le regarda. La veille, il avait bu sans savoir jusqu'où cela le mènerait. Il ne doutait pas que s'il avait fini dans ses bras cela était caché par une raison importante. Le blondinet n'avait pas faire que lui taper dans l'oeil : cela devait être plus que cela. Mais quoi ?
Il avait pourtant fait attention jusqu'à aujourd'hui. Il n'avait plus laissé aucune femme l'approcher pour qu'elles ne voient pas ce qu'il tentait de dissimuler. Il n'y avait eu que des flirts, pas plus qu'un baiser. Il avait passé la nuit avec des femmes mais sans aller plus loin. Il ne leur avait autorisé que de dormir dans ses bras. Il avait été minutieux, alors qu'est-ce qui l'avait fait chavirer la veille ?
En tout cas, son aventure d'un soir - parce que cela ne sera pas plus - se souvenait de son nom et prenait plaisir à le lui épeler. Sentir ses mains sur son torse le firent frissonner mais seulement parce qu'elles étaient glaciales. Il garda son calme et le laissa faire, ayant envie de savoir ce qu'il avait à lui communiquer. Des gestes, des mots et rien pour que ses souvenirs refassent surface. Il grimaça et passa une main sur son torse après qu'il se soit détaché de lui.

« Je suis désolé mais je suis sincère, dit-il, Je ne doute pas de toi et je crois en ce que tu me dis. Seulement... »

Il secoua la tête. Il était désolé, il pourrait même s'excuser mille fois pour lui prouver qu'il ne mentait pas bien qu'il excellait en ce domaine. Mais, là-dessus, il n'irait pas mentir parce que cela lui était difficile comme il y avait perdu sa virginité. Il enfila son t-shirt et sa vue se brouilla. Était-il triste ? Ou était-ce sa migraine qui lui faisait un mal de chien ? Il s'asseya sur le rebord du lit et entreprit d'enfiler ses chaussettes.

« Je ne me souviens même pas de ton nom. »

Il allongea le haut de son corps sur le lit et fixa le plafond. Laissons tomber la courtoisie. Ils avaient couché ensemble, il ne voyait pas en quoi son geste serait irrespectueux. Il enleva ses lunettes et porta ses mains à son visage. Il aurait préféré perdre totalement la vue pour ne plus à avoir voir le monde que de devoir le supporter du regard à moitié. Cela était encore plus dur. Il les rouvrit et découvrit le blondinet la tête penché au-dessus de lui.
Il aurait aimé se souvenir. Se souvenir de cette première fois. Parce que cela avait été justement sa première fois mais parce que c'était un homme étrange qui l'avait aidé à la perdre. Il le regarda intensément et eut de la peine pour lui à ne plus rien ressentir.

Pantin désarticulé.
Fiche (c) Espe


Revenir en haut Aller en bas
Bo Haruki
Last alterations : let's go !
avatar
Age : 20
Messages : 38
Date d'inscription : 14/10/2017
Mer 1 Nov - 10:23
Contrairement à son interlocuteur, Haruki lui se souvenait bien de la première fois où il avait couché avec quelqu'un, et un homme également. De toute façon, il ne coucherait jamais avec une femme, ne leur trouvant qu'un intérêt au niveau de la mode mais jamais sexuel. Il avait seize ans, c'était juste avant de venir à la Korean Art Institute, avec son premier petit-ami dont la relation avait duré plus d'un an. Cela s'était fait tout naturellement, bien qu'aucun des deux ne l'eut jamais fait auparavant. Ils avaient rigolé à certains moments, mais l'acte en lui-même s'était délicieusement bien passé. Aujourd'hui Haruki ne regrettait rien d'autre que le fait que ce garçon n'ait pas voulu d'avoir une relation à distance avec lui qui partait pour une grande université.
Face à Takeo, hormis bouder et croiser les bras sur sa poitrine comme un enfant de cinq ans, l'étudiant en stylisme ne pouvait pas faire grand-chose d'autre. Il se sentait déçu de son comportement car la veille ils s'étaient vraiment bien amusés - et comme Takeo lui plaisait pas mal, il s'était vite plu à imaginer une relation au moins plus longue que celle d'une nuit. Malheureusement, cela ne risquait pas de se produire au vue des paroles du jeune homme qui séjournait encore dans sa chambre. Alors Haruki tenta par des gestes de lui rappeler leur soirée, sauf qu'il n'y avait apparemment rien à faire de plus. Il ne se gêna pas pour abandonner un soupir aux paroles de son camarade. Il n'avait qu'à se dépêcher à se rhabiller et s'en aller ! S'il n'avait envie de faire aucun effort, tant pis, qu'il parte. Haruki serait en colère pendant quelques jours puis il l'oublierait et passerait à autre chose.
Quand il s'allongea à demi sur le lit, le blondinet vint néanmoins le fixer, louchant sur ses lèvres si délicates qu'il avait tant apprécié embrasser.

« Si tu ne te rappelles pas, ça ne sert à rien que tu restes là, finit-il par lâcher, d'autant plus que je ne te plaîs pas. »

Il haussa les épaules, voulant se montrer désintéressé à son tour sans trop savoir si cela fonctionnait réellement. Alors il devait s'occuper pour ne plus montrer plus d'intérêt que ça à Takeo. Il se leva pour saisir une serviette de bain et la jeter sur son épaule.

« Je vais aller me doucher, alors dépêche-toi de t'habiller. »

Au passage, il saisit son téléphone portable qu'il enfouit dans la poche de son pantalon avant de se diriger vers la porte. Pour presser davantage son partenaire d'une nuit (et rien de plus), le plus jeune posa sa main sur la poignée, prêt à l'ouvrir pour le laisser quitter sa chambre au plus vite. Que dire de plus quand il n'y avait rien d'autre à déclarer ? Cette situation était plus que décevante, mais bon, tant pis... Peut-être que Takeo finirait par se rappeler de quelque chose et qu'il viendrait le retrouver en s'excusant pour cela ? Ah ! Haruki était un grand rêveur, il ne fallait pas lui en vouloir.

v⌒v⌒v⌒v⌒


ω What made you think it was alright, taking the world on out of spite. You're just a time bomb ticking.
Revenir en haut Aller en bas
Miura Takeo
Camera, and action !
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 14/10/2017
Mar 7 Nov - 11:22

Eh,
what else ?!
Son interlocuteur était fâché. En même temps, il ne voyait pas de quelle autre manière il aurait pu réagir car lui aurait également été en colère s'il avait appris que son coup d'un soir ne se rappelait du fait qu'ils aient couché ensemble. C'était une réaction appropriée bien qu'il était loin de la comprendre comme il n'avait jamais couché avec qui que ce soit d'autre auparavant. Néanmoins, il comprenait le fait qu'il plaisait au blondinet et que c'était pour cela qu'il était en colère. Mais, qu'avait-il à plaire ?
Et, était-ce en même temps normal qu'il soit en colère ? Il avait été sincère, il ne pouvait pas par la force de son esprit se rappeler d'événements que son propre corps avait décidé qu'il oublierait dû l'alcool. Il aimerait bien lui aussi se rappeler, d'autant plus qu'il s'agissait de sa première fois mais cela ne survenait pas. Il ne doutait pas non-plus que même en recouchant avec cet homme ses souvenirs ne referaient toujours pas surface. Cela avait été décidé comme ça et pas autrement.
Il ferma les yeux et ragea intérieurement. C'était injuste. Il avait toujours tenu bien l'alcool, pourquoi un verre de trop la veille avait-il fait en sorte que ses souvenirs soient floues ? La seule chose dont il se souvenait c'était de la dernière blague que son ami leur avait raconté aux autres et à lui avant d'aller commander une autre tournée. Puis, le trou noir. Pourtant, son corps, lui, s'en rappelait. Il se sentait sale comme après avoir fait du sport et ses vêtements ne sentaient pas la rose. N'y avait-il qu'à lui que ce genre de chsoes arrivait ?

On le mettait à la porte. Soit. Il rouvrit les yeux, remit ses lunettes sur son nez et se redressa. Il enfila ses chaussures et attrapa son sac, prêt à partir. Oh et puis zut. Il se tourna vers son interlocuteur et les sourcils froncés, le regarda droit dans les yeux.

« Tu n'as pas à faire en sorte de rejeter la faute sur moi !, s'emporta-t-il, Je suis désolé de ne pas m'en souvenir ! Je suis désolé aussi d'être encore moins intéressé par les hommes ! Mais, c'est comme ça et tu ne pourras rien en changer. On a couché ensemble, c'est un fait et je te crois. Maintenant, passe à autre chose comme je vais passer à autre chose. Je n'en suis pas moins d'autant plus en colère que toi que mon cerveau me joue des tours. »

Cet éclat dans ses yeux, ses cheveux toujours aussi ébouriffés, il regarda ailleurs et se sentit subitement comme vide. On enfoncera toujours plus profondé le clou dans le mur, hein.

« Tu aurais dû te douter qu'un homme ivre ne se souviendra que du dernier verre qu'il a pu boire et non de la personne qu'il a pu se taper. »

Après quoi, il s'en alla après avoir claqué la porte. Il s'en alla d'aussi mauvaise humeur que ce jeune homme et se dirigea vers la chambre qu'il partageait avec des amis. La journée allait être longue et elle était loin d'avoir commencée. Il savait d'avance qu'il la finirait roulé en boule dans son lit à broyer du noir sur ce qu'il n'était pas et qu'il aurait aimé devenir : un gars comme les autres et pas traumatisé de ce qui puisse subvenir au quotidien.
Fiche (c) Espe


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» (X) Drague la si tu peux-feat Alma Rodriguez [Terminé]
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Choice :: Let's talk :: Archives :: RPs terminés-
Sauter vers: