AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

You're not alone ft Park Haneul

 :: At school :: Aile Nord :: Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kitayama Daichi
Beauty on the road
avatar
Age : 21
Messages : 18
Date d'inscription : 31/07/2017
Jeu 31 Aoû - 15:33
You're not aloneDaichi & HaneulLes couloirs sont déserts, chose assez rare, même pour l'aile nord. A cette heure, la plupart des étudiants assistent à leur cours tandis que d'autres profitent de leur temps libre en profitant du beau temps. Ca explique le calme qui régne dans les couloirs de l'aile nord. Calme dont j'ai bien besoin. Je me rends à la bibliothèque, un de mes endroits préférés dans cette école. L'un des rares où je peux être au calme et me consacrer à ma passion. Passion qui est tout autre que le mannequinat. Ces études, je les fait parce que j'en ai eu marre qu'on me répète à longueur de journée que ce métier était fait pour moi, que j'avais le physique pour. Mais surtout, je l'ai fais aussi pour quitter la maison et m'éloigner de ma mère et de son nouveau mari. Pouvoir enfin être loin de cet homme que je déteste est un soulagement. Il avait fait de ma vie un enfer, et ce depuis son mariage avec ma mère. Si j'ai réussi à tenir, c'est grâce aux souvenirs de mon défunt père. Je me suis battu et j'ai finalement tenu tête à mon beau père, tandis que ma mère ne réagissait pas.

Si je me rends à la bibliothèque, c'est pour me consacrer à ma passion, le dessin. Mon père était dessinateur, et il m'a transmis sa passion. Je rêve de pouvoir un jour devenir dessinateur, plus précisément mangaka. Et la bibliothèque me permet de lire des mangas et de m'inspirer des dessins pour améliorer les miens. Je ne comptes pas poursuivre dans le mannequinat plus tard, ou peut-être au début, le temps de réussir à gagner ma vie en vivant de ma passion. Pour le moment, je me contente de finir mes études. J'avance tranquillement, c'est rare de pouvoir circuler aussi facilement dans les couloirs, d'habitude, il faut souvent jouer des coudes pour se frayer un passage parmi les étudiants, entre ceux qui discutent au beau milieu du couloir sans se soucier de gêner les autres, les couples qui s'embrassent, c'est souvent la galère. J'arrive non loin de la bibliothèque lorsque j'entends des rires, mais pas de ceux qu'on entends lorsque des gens rigolent entre eux, ceux là ont plus l'air moqueur, voir sarcastique.

J'hésite quelques secondes avant de finalement me diriger vers ces rires. C'est là que j'aperçois une fille, une jambe dans le plâtre, qui se soutient avec des béquilles, entouré d'un groupe d'étudiant. Je la vois se faire bousculer maintes fois par le groupe en riant. Pour autant, elle ne semble pas spécialement intimidé et leur tient tête. Chose difficile avec ses béquilles et sa jambe plâtrée. J'ignore la raison de cette intimidation, mais je ne supporte pas qu'on puisse s'en prendre à plus faible que soi. Je ne connais aucun des étudiants, que ce soit la fille ou ses bourreaux. Mais je ne suis pas du genre à rester sans agir lorsque je suis témoin d'une injustice. Je m'avance vers le groupe qui ne semble pas m'avoir remarqué et arrive à temps pour rattraper la fille qui manque de tomber sous le coup d'une nouvelle bousculade. Je dévisage ses bourreaux, certains plus jeunes que moi. Ils sont surpris de me voir. Ils ne s'attendaient sans doute pas à être interrompus.

-Vous n'avez pas honte de vous en prendre à plus faible que vous ? Déclaré-je d'un ton froid

Je vois dans leurs yeux qu'ils hésitent, sans doute ont-il déjà entendu parler de moi. Sans pour autant avoir une mauvaise réputation, j'ai quand même ma petite réputation de bagarreur. Pour autant, je ne suis pas du genre à me battre sans raison, je déteste l'injustice et je ne supporte pas qu'on s'en prenne à quelqu'un sans raison. Je les observe, le regard sombre, en attendant de voir ce qu'ils vont décider.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Park Haneul
Dance like nobody's watching
avatar
Age : 19
Messages : 486
Date d'inscription : 18/07/2016
Dim 3 Sep - 13:14


You're not alone

Les 2 justiciers de la KAI

J’ai toujours appréhendé le moment où je serais sans défense. Ce moment où je serais à terre, incapable d’attaquer, épuisée, mise ko par la vie et ce moment est arrivé bien trop vite à mon goût. Mais dès que j’ai chuté dans les escaliers, j’ai su que ça serait le moment pour tous ceux qui voulaient attaquer de le faire. Je n’ai plus que les mots vu que les marches ont fait en sorte que ma jambe droite soit plâtrée et que du coup je dois me déplacer en béquilles ce qui est au final un bon moyen de faire du sport. Pour tous ceux qui diront que ce n’en est pas, ayez des béquilles pendant plusieurs mois. On en rediscutera et vous aurez sans doute changé d’avis. Enfin bon tout ça pour dire qu’à partir du moment où j’ai posé le pied à la Koren Art Institute alors que j’avais des béquilles, je savais que c’en était fini de moi. Aucun de mes ennemis ne me loupera après tout c’est bien connu, c’est bien plus facile de s’en prendre aux plus faibles qu’à quelqu’un de sa taille. Et là je venais de passer du côté des faibles pour quelques mois voire plus avec toutes les blessures que j’allais avoir. C’est un cercle vicieux dont je n’arrive pas à me défaire. D’ailleurs maintenant je mens un peu à Dan en lui disant que tout va bien. Non tout ne va bien, rien ne va depuis cette maudite chute. Comme si ma vie s’était cassée en même temps que ma jambe. Et pourtant je fais comme si pour ne pas inquiéter mes proches. Je vais devenir une professionnelle des mensonges si ça continue comme ça.

J’allais me rendre à la bibliothèque vu que là normalement j’aurais dû avoir danse. J’avais essayé de simplement observer le cours, j’avais tenu une dizaine de séances avant de réaliser que c’était trop dur pour moi. Je ne peux pas rester comme ça, les bras croisés alors que d’autres dansent devant moi. C’est pire que tout, cette sensation d’avoir besoin de bouger alors que je ne peux pas. Plus d’une fois une fois les cours finis, j’ai tenté de danser sans mes béquilles. Ca a été un échec cuisant à chaque fois, il manque quelque chose pour que je puisse danser. C’est comme si j’étais un oiseau et que je voulais m’envoler sauf que j’avais un boulet accroché à une patte. Impossible de voler, impossible de retrouver ma bulle de sécurité. Je suis prisonnière, prisonnière de mon propre corps et ça m’épuise de vouloir sortir de cette prison sans y réussir. Mon échappatoire, devenir un ou une autre pendant un temps plus ou moins court autrement dit lire un livre. Ca me permet de voyager, de quitter ce corps qui est devenue une prison pour moi et de m’évader quelque part. En ce moment je suis plusieurs personnes en même temps et pas dans le même endroit, parfois je suis en Australie, une autre à Paris dans les catacombes et d’autres à Londres. Les corps ainsi que les mentalités changent en même temps que les lieux mais sous mes yeux se déroulent l’affrontement final d’un peuple et d’un autre. Pour résumer, je lis Ferenusia le quatrième et dernier tome d’une saga Les Outrepasseurs. C’est une bonne série fantastique écrite par une autrice française et qui n’est pas assez connue à mon goût. D’ailleurs ça fait longtemps que je n’ai pas parlé avec Liesel livres. Je remédierais à ça le plus vite possible et c’est alors sur ses pensées que je me fais attaquer. Je les reconnais immédiatement c’est des grosses brutes qui s’amusent à maltraiter les plus faibles et que donc j’ai remis à leur place plus d’une fois. Je les laisse rire, rira bien qui rira le dernier, qu’ils profitent que je ne puisse pas me défendre à 100%. Ca fait quelques minutes qu’ils s’amusent à profiter du fait que je sois en béquilles, quand j’entends quelqu’un dans le couloir. Il tombe à pic puisque à la vue de mon « sauveur » mes agresseurs fuient la queue entre les jambes. Quelle bande de poules mouillées ! Finalement je lève les yeux vers celui qui m’a tiré d’un sacré pétrin.

- Merci.

Je dois sûrement pas avoir une jolie tête, il faut dire qu’ils ont une sacrée droite ces idiots. Lentement je m’approche de lui et lui tends ma main.

- Moi c’est Haneul.
crédit (c) Chaussette


v⌒v⌒v⌒v⌒

The indomitable lioness
Revenir en haut Aller en bas
Kitayama Daichi
Beauty on the road
avatar
Age : 21
Messages : 18
Date d'inscription : 31/07/2017
Sam 30 Sep - 15:07
HJ: sorry pour le temps de réponse, avec la reprise de la fac il a fallut que je trouve mon rythme ^^'

You're not aloneDaichi & HaneulComme je m'y attendais, ces idiots déguerpissent rapidement, me laissant seule avec la jeune femme, qui semble soulagée. Chose normal puisque désormais, elle est débarrassée de ses bourreaux, du moins pour l'instant. Elle est en piteuse état, ils ne l'ont pas loupé ces crétins. Je ne comprends pas comment on peut s'en prendre à quelqu'un de plus faible que soi, encore moins quand cette personne est victime d'un handicap, ce qui dans cette situation est le cas. S'en prendre à une personne plâtrée, je trouve ça petit. Heureusement, malgré ses blessures, elle semble aller bien, même si elle doit quand même en baver. Elle me remercie de l'avoir aidé. Pour moi c'est normal, que je connaisse ou pas la personne, ou même la raison pour laquelle elle se fait embêter, pour moi c'est impensable de rester les bras croisés à regarder.

-De rien, c'est normal, je n'aime pas les minables qui s'en prennent à plus faible qu'eux, je réponds.

Elle s'approche avec difficulté de moi et me tends la main en se présentant. J'ai beau essayé de me souvenir si je l'ai déjà croisé ou non, son visage ne me dit rien. Il faut dire qu'on est tellement dans cette école, je ne peux pas connaître tous les élèves. Je lui serre la main en me présentant à mon tour.

-Et moi Daichi. Ils t'ont sacrément amochée ces imbéciles !


Son visage est légèrement défiguré par diverses bleus. Heureusement que ces imbéciles se sont tirés, sinon je crois que j'aurais pu leur refaire le portrait après avoir vu ça. Ils n'y ont pas été de main morte.

-Tu devrais aller faire soigner ça, dis-je en désignant ses bleus du doigts.

Enfin, elle fait ce qu'elle veut, je suis mal placé pour lui dire quoi faire alors que moi je ne vais jamais à l'infirmerie quand j'ai des blessures. Mais si c'est pour me faire sermonner, je préfère me soigner moi-même.

-Tu veux que je t'y accompagne ? Je lui demande.

Après tout, valait mieux qu'elle n'y aille pas seule, au cas où ses bourreaux lui tomberaient à nouveau dessus.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» Linkin Park : Live In Texas
» Miku Seung ► Park Bom
» Park Ji Eun « I'm not perfect, like they want but i'm myself ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Choice :: At school :: Aile Nord :: Couloirs-
Sauter vers: