Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Let's talk :: Archives :: RPs abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre sanglante [Alom X Min Ki]

avatar
Invité
Invité
Sam 8 Avr - 14:34
Invité
Hot blood in a icey stone.Il n'avait descendu que quelques marches quand il sentit une main qui le rattrapait.

"Repenses y ! Je peux t'obtenir une augmentation !"

Le jeune homme tenta de dégager son bras mais la prise se resserra, insistante.

"Tu n'imagines pas le chiffre d'affaire qu'on fait depuis que tu es là ! Toutes les femmes, des fillettes au vieilles peaux ne viennent que pour tes beaux yeux !" ajouta le directeur du karaoké

"C'est bien là le problème" pensa Alom. Il détestait être traité comme une bête de foire. Il ne supportait plus les mains mal placés des vieux et vieilles qui se permettaient de le toucher puisqu'il était un "occidental". Les minauderies des éternelles célibataires trentenaires. Les collégiennes qui prenaient des photos de lui à la dérobée. Son air très légèrement efféminé ne l'aidait pas non plus avec les pervers de toutes sortes. Le prochain qui lui mettait une main au cul, il la lui coupait. Mais bien sûr il n'avoua rien de tout cela à son patron, parce que c'est ce qui faisait le business. Il se contenta de dire qu'il réfléchirait à sa proposition pour qu'il arrête de le harceler. Mais dès ce soir une jolie lettre de démission l'attendrait sur son bureau. Il s'arracha de son emprise et détala les quelques marches qui le séparait du premier étage.  Il réajusta sa chemise dans son pantalon, attrapa un plateau et entra dans une salle. "Au boulot"

Alom avait l'habitude des emplois à mi-temps comme si il s'agissait d'un véritable travail que de chercher sans cesse de nouvelles offres et de partir sans trop faire d'histoires. La plupart du temps on s'accrochait un peu à lui, alors il sortait son grand jeu d'acteur, yeux larmoyants, "Vous comprenez, je voudrais me rapprocher un peu de la maison de Ajhumma qui vit seule et est malade, elle est la seule personne qu'il me reste !" Le pire était sûrement que cette excuse fonctionnait jusqu'à ce que ses anciens collègues ou employeurs le croisent bossant deux rues plus loin. Peut être qu'au lieu du mannequinat il aurait pu tenter une carrière d'acteur... Enfin tout cela faisait partie de sa routine, son quotidien de Seoulite. Le jeune homme aimait son style de vie apocalyptique. Il lui apportait une liberté droguante dont il ne pouvait plus se passer. Parfois sa mère lui demandait s'il comptait revenir vivre dans son pays natal. L'Alaskien savait parfaitement qu'il ne pourrait pas vivre ainsi éternellement. Soit il se trouvait une véritable situation ici, soit il repartait. Mais jusqu'à ce qu'il touche le fond du gouffre, il ne pouvait se résigner à repartir. Fond qu'il avait déjà touché à son arrivée en République de Corée du Sud. Sa situation depuis c'était un peu amélioré mais sans réel plan d'avenir, il ne pouvait guère aller plus haut. Alors il en était là, à bosser dans ce karaoké... A nettoyer des salles, à accueillir des clients avec le sourire, à leur servir des boissons, à raccompagner les plus saouls dehors, à supporter des fausses notes pendant des heures... Enfin plus pour longtemps.

A quelques minutes de la fin de son service un groupe qui se démarquait de la clientèle habituelle entra dans le petit bâtiment. Ils semblaient tous plus ou moins exténués par leur journée. Certains dégageaient une aura... Particulière. Un certain charisme. Un homme en particulier se dégageait du lot. Il était beau, mais vraiment beau, du genre à faire retourner toutes les personnes sur son passage. D'une certaine manière il lui semblait familier. Alom resta un moment bloqué sur son visage, si bien qu'il dû attirer son attention. En bon employé il lui lâcha un sourire et vaqua à ses occupations. Un coup de balai et il pouvait rentrer chez lui. Il souffla un bon coup, bien content que cette journée particulièrement pénible soit derrière lui. Le jeune homme profita que le patron est déserté la petite pièce surchauffé qui lui servait de bureau pour déposer sa lettre de démission et filer comme un voleur. Une fois dehors il admira le coucher de soleil, les gens pressés de rentrer chez eux, la lumière déclinante qui se reflétait sur les vitres des immeubles. "Born to be wild in this strange city"

Tatement machinale des poches arrières. Soupir. Son portable devait être resté sur le comptoir d'accueil. Ses pieds firent demi-tour. Choc. Alom cligna quelques fois des yeux, un  peu assomé. Il regarda sa chemise tâché de... d'un liquide non identifié rouge. "Du sang ?" Il releva la tête sur l'abruti qui l'avait heurté. Il s'agissait du type à l'aura bizarre. Ni l'un, ni l'autre ne semblait blessé. Mais sa chemise blanche qu'il avait payé assez cher était complètement ruiné.

"Espèce d'enfoiré... Tu pouvais pas regarder où tu marchais ? Tu as besoin que je te remette les yeux en face des trous ?" siffla t-il.

Ce débordement de haine ne lui ressemblait pas et le surprit lui même. La rage balaya le petit soupçon de culpabilité qui le traversait. Insulte, menace et utilisation du ton informel pour un parfait inconnu. Ça ne sentait pas bon.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Choice :: Let's talk :: Archives :: RPs abandonnés-
Sauter vers: