Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Let's talk :: Archives :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout ce qui doit arriver arrivera : c'est le destin. [Ft. PARK Haneul]

avatar
Invité
Invité
Ven 9 Sep - 21:34
Invité

HANEUL ※ MIN KITOUT CE QUI DOIT ARRIVER ARRIVERA : C'EST LE DESTIN.Après une semaine de réunions répétées, je n'avais qu'une envie, me détendre, penser à autre chose. Pour cela, j'avais prévu de passer une journée au centre commercial. Si mon manager s'y était tout d'abord opposé, j'avais finalement trouvé les bons arguments pour le faire plier. Je savais arriver à mes fins, mes arguments étaient souvent fondés parce que je n'étais pas quelqu'un de capricieux. Cependant il avait posé une condition : il devait m'accompagner. Même si ce n'était pas avec joie, j'avais fini par me plier à cette condition parce que j'avais une grande envie de me vider l'esprit. Et me plonger dans un bain de foule de manière anonyme me permettait de me ressourcer. Sauf que, par une énorme chance, étrange coup du destin, une danseuse qui appartenait à la même agence que moi s'était blessée, il fallait donc qu'il aille la voir, me laissant seul pour me rendre au centre commercial.

C'est donc seul, heureux et caché par une écharpe et des lunettes de soleil que je me rendis au centre commercial. Je n'avais pas d'achat particulier à faire, je voulais me balader et faire quelque chose comme autrefois, quand seul mes parents et deux-trois amis me connaissaient. Je n'avais jamais été quelqu'un de vraiment très social, même actuellement je n'avais que très peu d'amis. La qualité a toujours était ma préférence, face à la quantité.

Je rentrais d'abord dans une parfumerie à la vitrine claire et à la décoration épurée qui semblait très influente. J'avais perdu l'habitude de me rendre dans ce genre d'endroit depuis deux ans alors je ne connaissais plus vraiment les boutiques les plus attractives alors venir ici me permettait de garder les pieds sur Terre aussi et de ne pas me couper du monde. Forcément, je devais paraître étrange avec mon écharpe qui me recouvrait la bouche et mes lunettes de soleil. Honnêtement, je préférais tout de même paraître étrange plutôt que de paraître être Seo Min Ki aujourd'hui. J'avais vraiment de passer incognito, que l'on me traite comme quelqu'un de normal.

Je finis par me laisser tenter par un parfum qu'un vendeur était venu me conseiller. Visiblement il ne m'avait pas reconnu et je m'en réjouissais. Surtout qu'il avait deviné que nous avions à pue près le même âge, alors il m'avait parlé de manière peu formel tout en me qualifiant d'élégant. Il marquait tous les points. Et puis, le parfum sentait bon. Heureusement d'ailleurs, car ce dernier n'avait pas hésité à m'en asperger. Je sortis, heureux de mon achat et me rendit dans quelques boutiques dans lesquelles je ne trouvais rien. Apparemment, les boutiques dans lesquelles je me rendais quelques années plus tôt avaient changé leur collection et leur styliste car ce n'était plus du tout les mêmes types d'articles qu'elles vendaient.

Après deux heures à arpenter les allées et les boutiques, je décidais de m'arrêter faire une pause. Je me rendis donc dans un bar à smoothie parce que j'aimais ça et que c'était très bon pour la santé. Je patientais donc que le couple devant moi se décide entre un ''Framboise-Vanille'' ou un ''Tropical''. Finalement, ils prirent quelque chose de tout à fait différent ''Fruits jaunes''. Chose positive dans tout ça, j'avais eu tout mon temps pour choisir ce que j'allais commander même si je me doutais du mélange que j'allais prendre. Compliqué comme pas deux, je ne pris pas un de ceux que la carte conseillait, je demandais donc un smoothie ananas-coco-banane avec un peu de canelle. La vendeuse semblait agacée par ma commande mais je pense que le couple avant moi n'y était pas pour rien. Elle se retourna donc pour préparer ma commande pendant que moi j'attendais qu'elle revienne, ma boisson préparée prête à déguster.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Haneul
Dance like nobody's watching
Age : 18
Messages : 477
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Sep - 12:31

Tout ce qui doit arriver arrivera : c'est le destin.Seo Min Ki & Park Haneul

Aujourd’hui est un jour spécial à vrai dire je l’attends depuis un mois. J’avais été incapable de dormir cette nuit tant l’excitation était grande et même sans une heure de sommeil je suis une véritable pile électrique. Je mets une dizaine de minutes à me préparer alors que habituellement je tourne plutôt autour d’une bonne heure le temps de me réveiller et cætera. Une chemise blanche, un slim noir avec des chaînes pendant un tout petit peu, mon perfecto et mes converses blanches, j’arpente les rues de Séoul en marchant. L’orphelinat est assez loin de chez moi mais j’ai besoin de marcher pour tenter d’évacuer le trop plein d’énergie et je n’aurais pas eu la patience de prendre les transports en commun. Après une demi-heure de marche rapide, une grille en fer rouillée se dresse devant moi. Je sonne et vois une femme ayant la cinquantaine venir vers moi, m’ouvrir le portail et me prit dans ses bras. Elle m’avait manqué à moi aussi, elle est celle que je considère comme ma mère c’est elle qui m’a retrouvée dans cette ruelle. Elle est toujours aussi belle avec ses cheveux courts et ses yeux noisette. Au premier regard, quelqu’un qui ne la connaît pas dirait sans aucun doute qu’elle a l’air sévère mais quand les gens apprennent à la cerner ils voient juste une femme exceptionnelle. Elle me conduit au salon et sur le chemin nous en profitons pour discuter de tout et de rien. Arrivée dans l’une des plus grandes pièces de l’orphelinat, je remarque qu’elle a acheté un nouveau canapé faut dire que l’ancien était totalement pourri quand je m’asseyais je sentais les ressorts sous mes fesses. En revanche la vielle télévision qui date d’avant les années 2000 et le magnétoscope n’ont pas bougé de place. Enfin je n’ai pas le temps de contempler la pièce qu’une petite tornade rousse saute sur moi.

- Ellie ! T’es prête choupette ?

Ellie est arrivée à l’orphelinat quand elle avait quatre ans. C’est sa mère qui l’avait déposé en pleurs apparemment les problèmes avec le père de la rousse étaient assez grave pour qu’elle emmène sa fille à l’autre bout du monde et la fasse adopter. Au début ce n’avait pas été facile Ellie ne comprenait pas un traître mot de ce que tout le monde disait mais je l’avais prise sous mon aile directement. Tandis que j’apprenais à parler allemand la petite fille s’essayait au coréen. Du coup ce n’est pas rare de nous voir passer d’une langue à l’autre pendant une conversation. Aujourd’hui Ellie a une dizaine d’années du coup je l’emmène au centre commercial avec moi. Je la détaille ses longs cheveux roux lui arrivent dans le bas du dos, ses yeux bleus sont si clairs qu’au départ je pensais qu’elle était aveugle, sa peau est à peu près de la même couleur que celle d’un vampire en même temps elle n’a pas l’occasion de souvent sortir dehors. Son style est un mélange de rock et elle a toujours une petite touche de fluo sur elle. Aujourd’hui c’est un jean noir avec un sweat bleu fluo et des converses de la même couleur. L’avantage est qu’au moins je pourrais difficilement la perdre de vue dans le centre commercial. Elle hoche la tête et nous partons direction le centre commercial.

Sur le chemin, je l’écoute me parler de sa passion la psychologie. A croire que le jour où je lui ai offert un comics sur le Joker ça a déclenché quelque chose chez elle d’ailleurs la dernière interprétation de son personnage préféré par Jared Leto ne l’a tellement pas convaincu qu’elle a crié au scandale pendant une bonne semaine. Son rêve est de devenir psychiatre pour étudier la psychologie des plus grands criminels. Elle veut d’ailleurs se pencher sur les cas des dictateurs comme Hitler. Personnellement je ne suis pas fan de son rêve c’est dangereux et je ne veux en aucun cas qu’il lui arrive malheur. Inutile de dire qu’elle adore les romans policiers au moins ça contraste avec son adoration pour les séries animés où il y a assez peu de psychologie pure et dure.

Arrivées au centre commercial, nous faisons du shopping enfin surtout Ellie. Finalement nous arrivons vers un stand de smoothie et nous nous dirigeons vers. Faire les magasins avec elle est épuisant cette fille est pire qu’une pile électrique elle court partout. Alors que je jette un coup d’œil pour voir quels magasins il nous reste à faire Ellie en profite pour me fausser compagnie et c’est seulement quand j’entends sa voix que je me rends compte qu’elle n’est plus à côté de moi mais qu’elle tire sur le blouson d’un jeune homme qui porte une écharpe et des lunettes de soleil.

- Vous êtes le vrai Min Ki ?

Ce type m’a l’air louche au premier abord. Sérieusement il doit mourir de chaud autant je peux comprendre pour les lunettes de soleil si il a une vue assez faible. Mais l’écharpe c’est le truc en trop. Je me dirige vers elle me retenant de courir et la prends par le bras pour qu’elle lâche le blouson de l’inconnu.

© Lady


v⌒v⌒v⌒v⌒

The indomitable lioness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 10 Sep - 13:58
Invité

HANEUL ※ MIN KITOUT CE QUI DOIT ARRIVER ARRIVERA : C'EST LE DESTIN. J'avais hâte de pouvoir boire ce smoothie que j'avais tant désiré et qui me mettait l'eau à la bouche. Je regardais la vendeuse, qui en plus d'être souriante, était plutôt jolie quand je sentis que l'on tirait mon long manteau noir. Je tournais donc la tête vers celui -ou celle- qui venait de me déranger et je pus voir une petite fille. Elle devait avoir une dizaine d'années et je soulevais mes lunettes de soleil pour mieux la voir. Elle n'était pas très grande et n'avait pas les traits d'une coréenne pourtant elle utilisait cette langue. D'ailleurs, elle semblait m'avoir reconnu. C'était bien la seule qui m'avait reocnnu depuis les quelques heures où je me baladais dans les allées du centre commercial et je priais pour qu'il n'y en ait pas après elle.

Je remis donc les lunettes de soleil sur mon nez et toussota un peu pour m'éclaircir la voix. J'étais un peu gêné parce que j'avais l'impression que j'avais réussi à bien cacher mon visage pour qu'on ne me reconnaisse pas, et le fait que personne ne l'avait fait jusque là m'avait donné encore plus confiance. Cette petite m'avait complètement déstabilisé.

« Non, je ne suis pas le vrai Min Ki. »

Une jeune fille arriva de nulle part, saisissant la jeune fille par le bras pour l'écarter de lui. Je souris, elles ne devaient pas le voir avec mon écharpe mais elles pouvaient quand même le deviner avec les muscles de mes joues. Je fis juste un hochement de tête à la fille qui venait d'arriver avant de m'agenouiller devant la petite rousse et de baisser mon écharpe. Je relevais aussi mes lunettes de soleil.

« Aujourd'hui, je suis un gars qui y ressemble, d'accord ? »

Je lui fis un clin d'oeil avant de remettre tous mes artifices pour rester inconnu et de me tourner vers la vendeuse qui venait tout juste de finir ma commande. Je saisis l'argent dans ma poche et le lui tendit avant de contourner les deux jeunes filles. J'allais m'installer sur une table à quelques mètres de là, attendant de le finir avant de retourner faire du shopping.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Haneul
Dance like nobody's watching
Age : 18
Messages : 477
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Sep - 14:41

Tout ce qui doit arriver arrivera : c'est le destin.Seo Min Ki & Park Haneul

J’observe la scène prête à intervenir au moindre suspect. Ellie a tendance à être désespérément naïve et ça me fait encore plus dire que son rêve ça sera niet. Vu sa naïveté, elle allait se faire avoir par le premier criminel et il est hors de question que ma princesse devienne une Harley Quinn. Elle est une innocente gazelle qui veut comprendre des lions. Elle n’a pas conscience qu’elle risque de se faire manger. Je ne suis pas face à Ellie mais je vois très bien son sourire disparaître pour être remplacée par une moue déçue. Jusqu’à ce que j’entende sa deuxième phrase là aucun doute la rousse doit rayonner. Vu comment elle admire ce mec, je pense que je devrais lui demander un autographe. Elle me dicte finalement ce qu’elle veut comme smoothie et je paye sa commande.

- Haneul dis tu pourrais m’avoir un autographe ?

Je hoche la tête sachant que je n’ai pas le choix autrement elle me fera un caprice. Quand cette petite veut quelque chose elle l’a toujours et puis si ça peut lui faire plaisir. Je lui donne son smoothie et me dirige vers le « faux » Min Ki. Je tire la chaise en face de lui et m’assieds dessus profitant que la petite démone est en train de boire pour me reposer sachant pertinemment que dès qu’elle l’aura fini, il faudrait courir de nouveau. J’ai toujours aimé courir mais il y a une limite à tout. Et puis vaut mieux demander pardon que la permission.

- Dîtes est ce que vous pourriez me faire un autographe s’il vous plaît ? C’est pour Ellie, la petite rousse c’est son anniversaire.

Petite rousse qui se cache derrière moi comme un enfant fait avec sa mère. A croire qu’elle est devenue timide d’un coup comme ça ce qui me semble aussi improbable que des oies intelligentes. L’image d’une Ellie toute timide apparaît dans ma tête avec des oies dialoguant intelligemment fait apparaître un sourire amusé sur mes lèvres.

- Au fait l’écharpe et les lunettes servent à quoi ? Parce que honnêtement si vous voulez passer incognito c’est mort on remarque que vous.

Réalisant alors que je ne m’étais même pas présentée je m’empresse de rectifier le tir. Paraître impoli face à une star ne m’attire pas plus que ça. J’ai de nombreux défauts mais je refuse que l’impolitesse en fasse parti.

- Au fait moi c’est Haneul.


© Lady

v⌒v⌒v⌒v⌒

The indomitable lioness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 11 Sep - 9:38
Invité

HANEUL ※ MIN KITOUT CE QUI DOIT ARRIVER ARRIVERA : C'EST LE DESTIN.

Alors que je buvais tranquillement la boisson dont j'avais eu tant envie, la chaise en face de moi se tira et la jeune fille, qui semblait vouloir me sauter dessus et m'arracher les yeux avec ses ongles au moindre mouvement brusque lorsque je discutais avec la petite, s'assied. Je la regardais droit dans les yeux, cette impolie. J'avais bien dit à la petite fille qu'aujourd'hui, je n'étais qu'un type qui ressemblait à Min Ki, soit de ne pas me déranger. Apparemment le message était mal passé. Cette jeune fille semblait être plus jeune que moi de quelques années, le respect et la formalité devait donc être important. Devait. Apparemment, ce n'était pas dans sa façon de voir les choses. S'asseoir à la même table que quelqu'un sans demander son accord devait être une chose qui se faisait. Les choses avaient bien changé depuis que j'avais eu son âge. En plus, elle me réclamait un autographe en me désignant la petite.

J'avais refusé au début, je ne voulais pas être un acteur aujourd'hui, je voulais juste être un gars qui fait du shopping. Je regardais tout de même la petite, pesa le pour et le contre et alors que j'allais répondre, la brune reprit la parole. Peut-être n'aurait-elle pas dû. Je fronçais les sourcils et ma mâchoire se crispa. Je la laissais même se présenter avant de lui répondre.

« J'ai bien dis que j'étais un gars qui lui ressemblait et c'est justement pour ne pas être déranger comme vous le faites que je porte une écharpe et des lunettes de soleil », le ton était sec, n'invitant pas à insister.

Cependant la jeune fille semblait tellement sans gêne qu'il ne serait pas surprenant qu'elle insiste. Néanmoins, la petite fille n'avait rien fait de mal mais elle serait privée de la faute de sa noona. Elle ne pourra s'en prendre qu'à elle-même si la petite fille est malheureuse. Surtout qu'elle semblait vraiment gentille la petite rousse, je m'adressais finalement à elle en adoptant un ton beaucoup plus doux et en souritant légèrement.

« Ellie c'est bien ? Tu dois toujours respecter tes sunbae d'accord ? Ne fais pas comme ta noona. Tu sais garder un secret ? »

Bien que cela énervera sans aucun doute la coréenne, la rousse l'avait reconnu et il était de son devoir de célébrité n'incitait la jeunesse à faire de bonnes choses, comme respecter leurs aînés par exemple. Apparemment, il y a une génération qui n'avait pas été avertie, autant le faire avec les plus jeunes alors.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Haneul
Dance like nobody's watching
Age : 18
Messages : 477
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 16:21

Tout ce qui doit arriver arrivera : c'est le destin.Seo Min Ki & Park Haneul

Je vais lui en mettre une à ce type si il continue comme ça. Je ne suis peut-être pas devin mais je sais parfaitement ce qu’il pense de moi. Il pense que je n’ai pas eu d’éducation ? Et bah il a raison j’en ai pas eu. Mes parents vu que ils sont partis dès ma naissance m’en ont pas donné et la directrice avait autre chose à faire que de m’en fournir une. Elle me permettait de rester à l’orphelinat et c’était tout ce que je lui demandais. J’étais la meilleure élève et casse-cou qu’il y a eu dans ce bâtiment. Et autant le dire vu que j’étais une fille j’ai dû m’imposer parmi cette bande de garçons. Ca c’est fait à coup de bagarres, de challenges tous aussi dangereux les uns que les autres. Nous étions des enfants en colère du coup la diplomatie, la politesse autant le dire nous nous en moquions comme de l’an quarante. Alors ouais mon éducation je me suis la faite toute seule entourée par une bande de mecs. C’est sûr que c’est pas la sienne à monsieur je pète plus haut que mon cul.

Je décide de ne pas répondre non parce que je n’ai pas envie de me mettre une star à dos. Casse-cou ? Ouais. Suicidaire ? Non. Il y a une grande différence entre les deux en espérant que j’arrive cette fois à avoir un filtre entre mes pensées et ma bouche. Bon pour l’instant ça a l’air de marcher. En espérant qu’il dise rien qui puisse me faire sortir de mes gonds sinon il va les avoir ces quatre vérités monsieur je pète plus haut que mon cul. Ses parents auraient dû l’appeler comme ça à la naissance ça lui irait à ravir.

Je rêve où il essaie de faire entrer dans la tête à Ellie des principes tellement idiots que je me retiens de rire jaune. Mais je vais laisser la rousse lui répondre, elle est peut-être naïve mais elle est loin d’être aussi bête pour croire ce que lui dit monsieur la star. En plus elle est comme moi elle a horreur que quelqu’un lui dicte sa conduite même si c’est une star. La seule personne à qui elle suivrait les conseils en dehors des miens ce serait le Joker.

- Ca veut dire que si je dois respecter ceux qui sont plus grands plus que moi, je dois aussi respecter Hitler ou encore les gens qui abandonnent leurs enfants comme ceux de unni ?

Quand je disais qu’elle est intelligente… Hein ?! Attendez un peu elle vient d’avouer à Min Ki que je suis orpheline ? Cette fillette parle beaucoup trop à mon goût faut croire qu’elle a pas pris que mes bons côtés. Mais au moins cette question va suffire à faire ravaler ces principes à deux balles au coréen. Ca c’est bon pour les gens qui ont pas connu l’abandon ou des épreuves terribles comme la mort. Ou alors ce type est un éternel optimiste bien que j’opterais pour abruti fini là en l’occurrence.


© Lady

v⌒v⌒v⌒v⌒

The indomitable lioness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 14 Sep - 19:17
Invité

HANEUL ※ MIN KITOUT CE QUI DOIT ARRIVER ARRIVERA : C'EST LE DESTIN. La petite ne manquait pas d'air. En fait, elle était aussi franche que sa unni, mais son âge m'empêchait de dire qu'elle était irrespectueuse. Honnêtement tout de même, ce n'était pas le respect qui l'étouffait. C'est sûr que si elle n'avait que la coréenne comme modèle, elle n'avait pas une idée exacte du respect.

Ma mère avait toujours fait très attention à ce que je sois respectueux et poli, valeur qui était maintenant fortement ancré en moi. Parfois, je me disais qu'il faudrait peut-être que je me lâche un peu mais je n'y arrivais jamais. Les contacts physiques en public me mettaient mal à l'aise, ainsi qu'une trop proche proximité. En fait, en société, je faisais très attention à avoir de bonnes manières -même si j'en avais réellement tout le temps- et ne montrer à personne ce que je ressentais pour ne pas les déranger. Mes sentiments n'étaient que les miens et je me devais de ne les imposer à personne. Bien sûr, je n'étais pas mal à l'aise de voir un couple se tenir la main ou deux amies se prendre dans les bras mais il y avait quand même des choses qui me mettaient dans l'embarras. Je n'avais pourtant jamais manqué d'affection comme certains pourraient le penser, mais le respect des autres avant tout.

Ces deux filles ici étaient, à côté de moi, complètement sans gêne. Pour interpeller quelqu'un, on s'excuse, avant de s'asseoir à la table d'un inconnu on demande si l'on peut et on évite de critiquer la manière dont il est habillé. Même si elle n'a pas été éduquée par des parents aussi attentionnés et fiers de leur valeur que moi, il y a des choses qu'on apprend à ne plus faire. Surtout à seize ans. On se fait soi-même une éducation, on sait ce qu'on peut faire et avec qui. Non ? Vivre à la dure, de manière sauvage comme elle a dû le faire aurait dû justement lui enseigner une adaptation à toutes sortes de situation, or, à ce moment-là, elle ne s'était pas du tout adaptée. Au moins, elle ne m'avait pas tutoyé, c'était déjà un bon point.

« Tu comprendras quand tu grandiras, mais tu dois toujours respecter un inconnu. Si tu es une personne respectueuse, tu lui accorderas toujours le bénéfice du doute. »

Je regardais à nouveau la coréenne, un sourire léger et satisfait sur le visage. Mes arguments étaient solides et fondés. Et toc. A ce que je sache, la petite rousse m'avait reconnu, tout le monde savait donc que je ne ressemblais pas à ce type. Enfin, je l'espérais fortement ou alors je devrais contacter immédiatement mon agent pour que l'on revoie l'image que je renvoie. Je n'avais jamais fais de mal à personne et je ne crois pas que cela va commencer demain. Le respect, encore et toujours.

Je sirotais encore mon smoothie que je trouvais délicieux. Certes il ne valait pas ceux de Ahjumma mais il y avait un bon équilibre entre tous les fruits. Rien ne prenait le dessus et c'était frais, tout ce que j'attendais d'un smoothie. Ne manquait plus que l'affection de Ahjumma et il était parfait. D'ailleurs, je devrais peut-être lui offrir un cadeau, c'est bientôt son anniversaire. Bon, d'accord c'est dans un mois, mais je ne crois pas que j'aurais le temps de revenir ici d'ici là, autant en profiter. Qu'allais-je donc lui acheter ? Froncement de sourcil, je tapotais doucement de mon index mes lèvres. Je réfléchissais. Clignement d'oeil. Regard autour de moi. Retour à la réalité. Il y avait toujours la rousse et la brune à côté de moi. Je toussotais un peu pour reprendre mes esprits avant d'inspirer une grande fois. Je penserais à ça une autre fois.

J'étais souvent aspiré dans mes pensées, passant d'une chose à une autre, oubliant l'environnement qui m'entourait. J'en sortais quelques temps après, un peu perdu. Je devais toujours me ré-adapter, et c'était très dur quand cela arrivait lors de tournage. Je n'avais pas de trouble de la concentration, mais j'avais la tête dans les nuages, toujours à rêvasser, à penser à tout et à rien. Mon père m'a toujours qu'en tant qu'enfant unique, je n'avais eu le choix que de ne compter que sur moi pour me divertir alors je pensais. Je me rappelais qu'enfant, je m'inventais des histoires dans ma tête que je poursuivais jour après jour, qui m'accompagnais partout, comme des amis imaginaires sauf que je ne leur parlais jamais quand quelqu'un était à côté de moi. Si bien que mes parents n'ont jamais su que j'avais des amis imaginaires. En fait, j'avais un peu peur que l'on me prenne pour un enfant fou, et bien qu'aujourd'hui je sache que tous les enfants en inventent, je ne veux toujours pas l'avouer. Comme j'étais étrange...

Enfin, ce n'était pas la question à cet instant...

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Haneul
Dance like nobody's watching
Age : 18
Messages : 477
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Sep - 14:31

Tout ce qui doit arriver arrivera : c'est le destin.Seo Min Ki & Park Haneul

Je sens le regard de Min Ki et je pense savoir ce à quoi il pense. Que j’aurais certainement dû avoir eu une éducation quand même mais navré dans les orphelinats seule la loi de la jungle règne. Je suis en quelque sorte un enfant sauvage un peu comme Mowgli ou Tarzan mais en version plus moderne ou une fillette perdue comme j’aimais l’imaginer étant enfant. Peter Pan avait été l’un de mes plus gros crush de petite fille et je n’avais cessé de l’attendre étant plus jeune à ma fenêtre pensant qu’il m’emmènerait avec moi. Une naïveté que j’avais vite perdue quand j’avais vu les injustices qui composent notre société. Pendant que certains mangent du caviar d’autres peinent à s’acheter un bout de pain, le chauffage n’est pas accessible à tout le monde. Les hivers à l’orphelinat nous nous battions pour savoir qui aurait le plus de couettes tout comme en été nous prenions le plus rapidement les lits qui étaient vers les fenêtres autrement la chaleur la nuit était insupportable.

Ca fait maintenant deux ans que j’ai été intégré à la société de force, deux ans que j’essaie de m’adapter sans jamais y arriver totalement. Je fais toujours une erreur à un moment donné. Et pourtant j’essaie toujours, recommence et apprends de mes erreurs. Quand je le veux, je sais être polie bien élevée mais la présence de Ellie m’a rappelée ce que j’étais à ses yeux, une fillette perdue. Faut croire que la rousse réussissait simplement en étant avec moi tout ce que j’avais appris en deux ans. J’aurais dû m’excuser quand j’avais interpellé Min Ki, j’aurais dû lui demander si je pouvais m’asseoir et je n’aurais pas dû critiquer sa façon de s’habiller. Je suis une héritière plus une fillette perdue maintenant.

La réponse de Min Ki me fit mal au cœur pour Ellie, la petite a déjà du mal à s’adapter à cause de son physique alors si je ne lui apprends pas les valeurs coréennes elle n’était pas prête d’être acceptée. Ce n’est pas parce que je n’ai pas été élevée avec qu’elle aussi devait connaître le même destin. J’essaierais de me renseigner sur les valeurs coréennes vu que je ne les connais pas pour rattraper les dégâts que j’avais faits.

Bon maintenant Haneul il serait peut-être temps que tu t’excuses non ? Ca serait la moindre des choses et puis mieux vaut tard que jamais. Mais rien à faire, les mots restent coincés dans ma gorge refusant de sortir. Je suis tiraillée en deux d’un côté la fillette perdue ne veut pas s’excuser car ça serait admettre qu’elle avait eu tort de l’autre côté se trouve l’héritière qui sait que si elle veut réellement s’intégrer à la société c’est ce qu’elle doit faire. Allez Haneul, tu peux le faire. Inspire. Prends ton courage à deux mains. Trois. Deux. Un. Parle. J’hésite je ne sais pas avec qui commencer. Min Ki ou Ellie ? Commençons par Min Ki autrement dit par le plus dur.

- Désolée…

Bon bah tu n’y es pas du tout Haneul désolée de quoi exactement ? Et oui va falloir préciser.

- Je suis désolée. J’aurais dû m’excuser quand je vous ai interpellé, j’aurais dû vous demander si je pouvais m’asseoir et je n’aurais pas dû critiquer votre façon de vous habiller même si je ne changerais pas d’avis.

Je suis d’accord pour dire que ces excuses ne sont pas les plus parfaites du monde mais c’est tout ce que je peux lui donner. Il faudra qu’il s’en contente parce que pour l’instant je ne sais pas faire plus. Je tourne la tête vers la rousse qui me regarde étonnée évidement ça doit être la première fois que je m’excuse devant elle.

- Ellie tu devrais l’écouter, je suis loin d’être un modèle et puis Harley Quinn est polie elle aussi non ? Pour l’autographe malheureusement si il ne veut pas, il ne veut pas.

Les yeux bleus de la rousse me regardent alors avec tristesse et je me mords la lèvre inférieure. J’ai horreur de la rendre triste mais là j’y peux rien c’est la vie. Si son cher modèle ne veut pas lui donner ce fichu autographe malheureusement j’y peux rien. Je ne peux pas contrôler ses mouvements et je n’ai toujours pas appris l’hypnose même si là maintenant ça me serait bien utile.

- Me regarde pas avec ces yeux, je peux pas le forcer à faire un autographe. Et puis quand tu deviendras une psychiatre célèbre c’est lui qui viendra t’en demander un.

J’accompagne cette phrase d’un petit clin d’œil destiné à la rousse qui se contente de hocher la tête. Je repense alors aux excuses que j’ai dites à Min Ki si j’avais prononcé le même discours il y a deux ans nul doute que je ne les aurais pas prononcé de mon plein gré quelqu’un me les aurait arraché de force et encore. Je me faisais respecter à l’orphelinat justement avec cette attitude malpolie et insolente. Au fond je n’ai pas vraiment changé je suis toujours le même mélange d’intelligence et d’audace. Maintenant j’essaie juste de mettre un filtre entre mon cerveau et mon corps. J’essaie de réfléchir avant d’agir au lieu de foncer dans le tas. C’est loin d’être toujours une réussite mais je suis plutôt fière du changement qui s’est opéré en deux ans.


© Lady

v⌒v⌒v⌒v⌒

The indomitable lioness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 2 Oct - 9:51
Invité

HANEUL ※ MIN KITOUT CE QUI DOIT ARRIVER ARRIVERA : C'EST LE DESTIN.Des excuses. De longues excuses. Et un mot de trop. Encore. Le début n'était pas si mal, mais dire qu'elle ne changera pas d'avis était de trop. Je l'avais déjà bien compris mais en plus, de le dire ainsi, après avoir dit ça, sonnait encore plus irrespectueusement et avec bien plus d'insolence. C'était le cas, elle était insolente. Dans mes excuses, je me contentais de dire que j'étais désolé, ensuite je me penchais et je me justifiais si l'on me demandait. Là, ça n'allait pas être le cas, je ne lui demanderais rien, je me contentais juste de froncer les sourcils, de manière à ce qu'elle voit que j'étais mécontent. Je ne comprenais définitivement pas cette fille, toujours à vouloir faire une petite rebellion, montrer qu'elle est différente. Pourtant, elle n'a pas l'air d'en être très fière, mais elle nous donne quand même tous des élèments pour qu'on le devine, comme si c'était un bouclier derrière lequel elle pouvait ses cacher. Qu'elle soit orpheline ou non, ça n'importait que très peu ici, il y a une manière d'aborder quelqu'un, peu importe qui l'on est.

En plus de tout cela, on dirait vraiment que c'est la première fois qu'elle s'excuse, comme si elle ne l'avait jamais fais avant. J'avais du mal à le concevoir, étant donné que je demandais pardon une vingtaine de fois par jour, autant pour des choses futiles que plus graves. L'expression étonnée de la petite fille ne m'aidait pas à me dire que je me trompais, elle confirmait largement ma supposition. Au fil du temps, je réussissais à lire et à reconnaître certaines expressions dans quelques situations. Je n'avais jamais fais de psychologie avant de devenir acteur, depuis quelques années, à cause de mes rôles, je m'intéressais beaucoup à la personnalité des gens, afin de jouer et d'interpréter le mieux possible mes rôles. Pour cela, je discutais parfois avec un psychologue ou des personnes qui ont vécu ce que j'allais devoir jouer auparavant, cela m'apportait généralement beaucoup et je ne ressortais de cette expérience que plus grand.

Lorsque je ressortis de ma réflexion, elle était en train de s'adresser à la rousse. Elle lui disait que je lui donnerais pas d'autographe, qu'elle ne pouvait pas me forcer mais que plus tard, c'est moi qui viendrait lui en demander un. Manière de réconforter la petite ou de me décridibiliser ? Je pencherais pour un peu des deux. En plus, elle avait faux sur toute la ligne, bien sûr que je comptais le lui faire, un autographe. Ce doit être ma plus grande fan de tout le centre commercial puisque c'est la seule qui m'a reconnu, je ne vais donc pas l'ignorer. Pour qui me prenait-elle ? Si quelques idoles avaient pris la grosse tête et disaient ne plus supporter la notoriété, pour moi ça m'allait très bien. J'avais su contrôler mon rapport avec les médias, ma vie privée restait privée la plupart du temps et je savais à quoi je m'attendais en choisissant mon métier. Forcément que c'était plus difficile par moment que pour d'autre, mais il suffit donc de se faire discret un moment, de se reposer quand on se sent prêt pour revenir, on poste un message sur les réseaux sociaux, ou on fait une interview, ou bien même on se rend dans une émission télé.

Cependant, je ne comprenais pas bien comment l'on pouvait être fan de moi. Moi-même j'appréciais certains acteurs, certains chanteurs mais ils avaient quelque chose de particulier tandis que moi, j'étais ce qu'il y avait de plus banal. Mes rôles, en plus, étaient souvent des personnes qui d'apparence apparaissaient comme des gens normaux mais qui avaient une face cachée, comme une double personnalité ou une psychologie tordue. Le rôle le moins compliqué à interpréter que j'avais eu était un jeune homme qui était tombé amoureux d'une femme qui voulait se venger de la mort de son père causée par son père à lui justement. La psychologie tordue n'appartenait pas à mon personnage dans ce film, pourtant, il avait dans sa personnalité quelque chose que je devais jouer, comme s'il avait ce traumatisme profond ancré en lui, comme si depuis tout petit, son destin était de subir à son tour ce que son père avait fait subir à un autre homme, qu'il le savait et que, fatalement, il choisissait de le subir. Bon, soyons honnête, ce n'était pas un film très joyeux, mais peu de rôle que j'interprète ont un côté heureux. Les films ne sont pas toujours dramatique ou tragique, cependant on n'en ressort pas complètement hilare, parfois souriant tout de même.

« Je n'ai pas dis que je n'en ferais pas, je voudrais juste une demande plus polie et si possible, sans que personne ne nous remarque. »

J'avais encore des choses à acheter ici, dont un cadeau pour Ahjumma et je n'en avais pas envie de partir de cet endroit, des flashs partout autour de moi, sans avoir trouvé quelque chose pour elle. Si quelques personnes me reconnaissaient, bien sûr que je serais heureux puisque cela signifierait que les personnes regardent ce que je fais, mais j'avais aussi ce besoin de vraiment passer pour quelqu'un de normal par moment, qui n'a jamais mis les pieds devant une caméra, ou même derrière, qui ne sait même pas à quoi ça ressemble. Et c'était grâce à des journées comme celle-ci et à ma famille, que je gardais les pieds sur Terre.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Haneul
Dance like nobody's watching
Age : 18
Messages : 477
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Oct - 15:13

Tout ce qui doit arriver arrivera : c'est le destin.Seo Min Ki & Park Haneul

Mes excuses à mon avis ne sont pas parfaites mais j’en suis quand même fière. Pour une fille qui ne s’est pratiquement jamais excusée je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sortie. Je reconnais que la dernière partie est à enlever mais c’est sorti tout seul de ma bouche. Donc c’est à prendre ou à laisser. Remarque peut-être qu’il s’en moque de l’an 40 de mes excuses. Finalement non ça se voit dans son regard qu’il en a marre de moi, de cette fille un peu trop franche et pas comme les autres. C’est sûr que ça doit le changer de tout ce petit monde bien éduqué. Sauf que moi j’ai une excuse valable ça fait même pas un an que j’ai été propulsé au rang d’héritière et apprends difficilement comment la société coréenne fonctionne. Non parce que clairement en France mes géniteurs ne m’avaient pas demandé de faire des efforts et tout se passait relativement bien. J’avais des bonnes notes, ma meilleure amie bien sûr je m’étais attirée quelques ennuis mais ça n’avait jamais remonté à quelqu’un de la direction j’avais réglé ça directement avec l’élève en question. Les professeurs me qualifiaient plus comme intelligente qu’insolente en même temps aucun ne m’avait manqué de respect du coup je n’avais pas eu à l’être. Du coup à partir du moment où j’avais atterri sur le sol coréen c’est là que tout s’était corsé. J’avais été balancé comme ça dans la société coréenne, aux soirées de riches sans préparation. Les valeurs coréennes, la politesse, les bonnes manières tout ça j’essaie de l’apprendre depuis cette année autrement dit deux trois mois c’est tout. Min Ki je doute que ça fasse moins d’un an qu’il ait été projeté dans la société au contraire il a l’air d’y baigner dedans depuis qu’il est petit donc vu sa tête une vingtaine d’années. Donc non tu peux pas me demander d’avoir ton comportement tout en sachant que j’ai quinze seize années de retard sur toi niveau société. C’est pas possible Min Ki donc oui je suis désolée de mon piètre niveau mais ces excuses c’est les meilleures que j’ai à te proposer.

Min Ki se fait des fausses idées sur les orphelinats en tout cas sur ceux de Séoul. D’ailleurs je ne lui donne que quelques heures si jamais il y allait. La politesse, les faux-semblants ne lui serviront à rien là-bas au contraire ça sera un fardeau. Il faudra qu’il fasse ses preuves difficilement qu’il remplace tout ce joli vocabulaire par des choses beaucoup moins jolies. Je serais sans cœur si je disais à Ellie de faire comme moi parce que sinon elle se ferait manger. Et encore d’après ce que j’ai compris le problème du manque de nourriture a été résolu grâce à tout l’argent que je leur donne chaque mois. C’est déjà un grand pas pour moi bien que récemment mon père a insisté pour que je garde quand même quelques sous pour moi histoire de m’acheter de nouveaux trucs. Sauf que niveau mode je n’en ai pas vraiment besoin vu que Minho est un excellent styliste qui me refile ses pièces une fois qu’il n’en a plus besoin. Comme quoi faut toujours avoir un lapin styliste gay dans ses amis.

Ce type ne sait pas ce qu’il veut c’est un truc de dingue. Depuis tout à l’heure, il ne sait pas comment dire non à cet autographe et là il m’annonce subitement que si. Ses actions et ses paroles elles ne vont pas ensemble. Là il est même plus que lunatique c’est fou. Bon après je ne suis pas mieux non plus parfois, un coup j’ai fait tourner ma génitrice en rond comme ça. C’était en France, elle venait de me demander si je voulais aller faire du shopping avec elle. Je lui ai dit oui puis non et ainsi de suite jusqu’à un moment où elle en avait eu marre et était allée faire les magasins toute seule du coup. Mais sur ce coup-là j’avais fait exprès, elle ne s’occupe pas de moi alors j’ai bien de la faire tourner en bourrique parfois non ? A croire que Min Ki joue à ce petit jeu avec moi.

Une demande plus polie ? Qu’est ce qu’il veux de plus ? Il ne me semble pas avoir été impolie dans cette phrase. Bon si monsieur n’est pas content de cette phrase et bah tant pis je vais essayer de lui trouver une formulation qu’il lui convienne. Parce que oui contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser j’ai du vocabulaire soutenu en stock mais je ne l’utilise que très rarement. Les deux cas possibles sont que je vous respecte beaucoup l’autre est simplement que je me moque de vous totalement. Là ça ne sera ni de l’admiration ni de la moquerie simplement une formule de circonstance.

- Bien je reformule ma demande. Auriez vous l’amabilité monsieur de bien vouloir signer un autographe à cette jeune fille s’il vous plaît ?

Là si ça ne lui va toujours pas, j’abdique à moins qu’il ne veuille une révérence en plus ou je ne sais quoi. Il est hors de question que le sourire de Ellie fane de nouveau à cause de moi. Ma petite Harley Quinn a l’air de considérer cette signature comme un trésor et je doute de pouvoir lui proposer mieux. Un petit sourire poli aux lèvres j’attends la réponse de cet homme qui semble prêt à me courir sur le haricot. Allez courage Haneul si tu fais des efforts peut-être qu’il en fera lui aussi. Montre lui ce qu’il veut de la politesse du langage soutenu et toutes les bonnes manières. Sincèrement plus j’y pense plus je me dis que mes géniteurs auraient dû m’expulser dans la société plus tôt. Vu que là dire que je galère serait un euphémisme. J’ai toujours autant de mal à accepter le fait que les choses qui auraient condamné la fillette perdue puissent être essentielles pour l’héritière. Le contraste est beaucoup trop important pour moi.


© Lady

v⌒v⌒v⌒v⌒

The indomitable lioness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 11 Mar - 12:38
Invité

HANEUL ※ MIN KITOUT CE QUI DOIT ARRIVER ARRIVERA : C'EST LE DESTIN.Ma remarque avait été entendue et ma requête exaucée. Comme si elle était devenue gentille et aimable en dix minutes de discussion avec moi, elle reformula une demande plus polie. Je me demandais alors si j'allais accepter, si j'allais lui en donner un aussi facilement. Bien sûr que j'ai envie d'en faire un à la petite fille mais avouer si facilement à sa grande sœur ou que sais-je que je le ferais pour sûr lui donnerait un air satisfait sur le visage que je ne veux pas voir. J'hésitais, alors je posais mon menton entre mon pouce et mon index en levnt les yeux du côté droit. Je savais que j'étais un bon acteur, elles seraient probablement persuadées que je me posais véritablement la question. Je me mis aussi à me mordre la joue, comme si je culpabilisais d'avance. La vendeuse que j'avais trouvé fort jolie passa devant moi afin d'aller débarasser une table et je ne pus m'empêcher de la regarder faire. Ma tête se pencha sans que je n'y puisse rien et je vis à son poignet un bracelet que je trouvais fort joli et qui était plutôt discret. En outre, un bracelet qui pourrait convenir à Ahjumma, elle qui en avait cassé il y a deux mois maintenant.

« Devrais-je le prendre en or ou en argent ? »

Ma main qui avait quitté mon visage quand mes yeux s'étaient attardés sur le poignet de la jeune fille revint se poser doucement, pensivement. La jeune fille se tourna vers moi et écarquilla les yeux quand elle me vit ainsi alors je baissais mes lunettes de soleil et lui fit un clin d'oeil qui la fit rougir. Elle se dépêcha de retourner vers son comptoir en manquant de faire tomber un gobelet qui avait sur son plateau. Elle me fit rire très légèrement mais quand je regardai à nouveau en face de moi, je m'aperçus qu'il y avait toujours les deux jeunes filles.

« Quelles sont les plus belles pierres : saphir, émeraude, rubis ? Ou devrais-je prendre des diamants ? Dans quelle boutique surtout vais-je le trouver ? »

Je réfléchissais à voix haute, comme souvent. Je voulais parfois avoir un avis, parfois non, parfois je le voulais et quand je l'entendais, je ne le voulais plus. Dans ce genre de situation, je ne savais pas moi-même si je m'adressais aux filles que je regardais, pourtant je savais bien qu'elles penseraient que je leur pose la question. En même temps, c'était tout à fait normal, vu la manière dont je les regardais. Et puis, je ne savais véritablement pas où aller chercher ce cadeau, j'aurais dû demander à la vendeuse... Quant à la pierre, je me disais que le rubis lui irait plutôt bien, c'était une femme passionnée, qui avait un fort tempérament mais qui connait beaucoup d'amour. La couleur rouge lui était donc destinée. Il lui faudrait peut-être un collier et des boucles d'oreille qui s'accordaient, je regarderais cela. Quoique non, peut-être pas. Au travail, elle ne peut pas mettre ça, elle ne pourrait qu'aux fêtes ou aux repas de famille alors elle ne mettrait pas le bracelet au quotidien. Après mûre réflexion, je lui achèterais bien une parure collier, bracelet, boucle d'oreille et quelque chose d'autre pour le quotidien.

« Pourrais-je lui acheter une montre ? »

Je me levai. J'avais pris ma décision, je lui achèterais une montre que je m'imaginais déjà bien et une parure qu'il la ferait resplendirait dès qu'elle le voudrait. Rien n'était trop beau pour elle et je ne comptais pas l'amour que j'avais pour elle. Ma mère et elle étaient les femmes les plus importantes de ma vie et jamais je ne pourrais m'empêcher de tout faire pour les voir sourire.

J'attrapai mon smoothie et je regardai autour de moi avant de voir au loin une bijouterie aux tons blancs. Sans demander mon reste je me dirigeai vers elle et lorsque je passai derrière la petite, je glissai dans sa main sans m'arrêter un bout de papier où j'avais écrit discrètement ''Pour Ellie, jolie petite rousse.'' et sur lequel j'avais signé. Je savais que j'avais été si rapide et si fluide que l'adolescente n'avait rien pu voir. Je souriai en pensant déjà aux excuses qu'elle allait auprès de la petite de ne pas avoir réussi à lui avoir un autographe et de sa tête médusée quand cette dernière lui apprendra que j'étais un gars bien.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Choice :: Let's talk :: Archives :: RPs terminés-
Sauter vers: